6eme session: dur a suivre et dangers…


Après trois jours de Conseil, cette session semble s’acheminer de plus en plus vers une session très technique.

Après 2 jours de “discussions de virgules” sur l’examen périodique universel (UPR) et sur les exigences techniques et concrètes quant aux rapporteurs spéciaux, nous avons assisté à un début de simulation de l’UPR, très “show informatique”.

Bref, entre les “non-paper”, les “informal meetings” et les simulations, il y a de quoi être perdu et on en vient à se demander si la majorité des Etats souhaite vraiment avancer rapidement pour avoir un Conseil efficace. Déjà que la dernière session avait échappé à un cuisant échec de justesse…

Concernant les rapporteurs spéciaux, il avait semblé que les rapporteurs sur les pays avaient été sauvés lors de la 5ème session, en sacrifiant sur l’autel des négociations ceux de Cuba et du Belarus. Mais voilà que les pays africains mènent une nouvelle fronde contre les rapporteurs sur le Soudan, Burundi, Libéria, Somalie et République démocratique du Congo. Allons-nous une fois de plus perdre des instruments précieux de la défense des droits fondamentaux ?

Bref, on a du pain sur la planche si on veut essayer de limiter la casse, comme d’habitude…


No Comments Yet - You can be the first to comment!

Sorry, comments for this entry are closed at this time.